Work in progress

Dernière sculpture en cours. elle est la première d'une petite série sur le thème de l'écriture. en plus du poème qui sera placé à l'intérieur et qui se consumera, la grande surface blanche portera des traces, écrits, graphismes plus ou moins signifiants. 

La ronde des filles continue. J'en ai prévu un certain nombre de ces petites. 

Elles vont tourner, basculer, danser, se balancer, ces sculptures. Elles ne seront plus statiques. Vive le mouvement. Bouger, c'est aller de l'avant, c'est être vivant. Allez, les filles !

Encore deux sculptures en bois, de ce bois dont je croyais qu'il était du palétuvier mais que l'écailler du marché a identifié comme étant de l'amandier ayant servi de support pour les moules ou les huîtres. J'ai déjà essayé la sculpture du bois mais les contraintes liées à ce matériau m'avaient un peu rebuté. Avec la démarche de troisième vie du bois et surtout la matière ce bois-là, je me régale. La démarche est lente, appliquée, moins liée au toucher que la terre, mais cette matière dure  qu'on finit par rendre lisse et douce au toucher me comble de toutes nouvelles sensations. 

Mars 2013

C'est la première fois que je sculpte du bois de cette manière et je dois dire que j'ai éprouvé énormément de plaisir. J'en ai trois autres à sculpter. C'est évidemment assez long et je n'ai pas la panoplie d'outils ad hoc mais je me débrouille avec ce que j'ai. J'ai ramassé deux ou trois poteaux destinés aux parcs à huitres au bord de l'étang de Thau et j'ai décidé, en suivant et en tenant compte des gravures faites par l'érosion, de continuer le travail et l'eau et de l'air. 

J'ai repris le thème des éléments et je travaille sur le vent et ses effets. Sculpture d'une soixantaine de cm de hauteur en grès blanc chamotté. 

Octobre 2012

Une série de 7 sculptures nouvelles. Le nombre Sept est sacré et en tout cas très important dans la mythologie, la vie quotidienne et même dans les contes... (Sept nains...). Moi ce ne sont pas des naines mais toujours cette déclainaison à l'infini des charmes de la femme debout, fière et idéale. Et toujours habitées de poèmes : cette fois six sont de moi et un de Federico Garcia Lorca. 

Septembre, mois propice...

Je suis en ce moment en pleine effervescence. Je travaille enfin. Après 2 mois de quasi inaction pour cause de manque de disponibilité, ça repart. La terre, la terre !!! Quoique .... J'ai vu tout à l'heure en faisant du vélo, un champ avec plein de crottin de cheval. De quoi faire du banko pour mouler des sculptures en cire et les tirer en bronze.... Encore un rêve mais dont je sais qu'il ne va pas tarder à se concrétiser. Quoi qu'il en soit, voici ci-dessous 6 sculptures que je viens de faire depuis une dizaine de jours. Elles sont toutes fraîches, pas encore sèches mais bien polies. La cuisson dans une quinzaine de jours. 

Mes bois en cours...

Le développement de la démarche est décrit dans mon blog. Vous y trouverez toutes les explications... Mais attention ! Je suis au stade 2 ou 3 du travail. Les pièces rapportées en terre sont en train de cuire dans le four au moment ou j'écris. Puis il faudra leur faire subir la seconde cuisson, celle de la couleur... Ce n'est qu'à ce moment là et si tout se passe bien, que les sculptures sertont terminées et montrées ici-même dans leur forme définitive. 

Ange du soir
Ange du soir

En terre réfractaire blanche cette sculpture de taille moyenne (environ 60 cm) sera peut-être l'initiale d'un série d'anges... qui sait ? Ce genre de préoccupation rejoint celle sur les éléments et en particulier l'air et le vent qui elle-même vient du thème du mouvement... Tout est un peu lié dans une démarche. 

Le langage du silence
Le langage du silence

Tête d'une quarantaine de cm faite autour d'un moulage de bouche. Elle est creuse et contiendra des écrits personnels et de la dame moulée. J'ignore encore quel sera son aspect final. Probablement un enfumage partiel avec des sulfates.  

Couple
Couple

Avril 2011

J'ai flouté l'image de ce couple sculpté dans un matériau nouveau pour moi.... allez la retrouver aux côtés de trois autres sur mon site gambero-sculpture.blog.fr

Liquide absence
Liquide absence

Mars 2011.

Au départ l'idée d'une reine un peu hautaine parce qu'isolée. Elle semble forte mais l'idée de carapace fragile est présente. Sur son socle avec la tige faisant office de battant, elle pourra osciller au gré des courants d'air (sans avoir l'air d'une cloche ! ).

Signes brodés
Signes brodés

Mars 2011

Une soixantaine de cm pour cette sculpture auto-porteuse (rare chez moi) à l'allure un peu orientale. La robe est fluide et ornée de signes géométriques. 

Générique De Fin
Générique De Fin

Février  2011

 

Je  renoue avec mes robes graphiques. Cette sculpture autoportée mesure une quarantaine de cm. une coiffe, comme à mon habitude, complète le personnage. La coiffe est un élément très important pour moi car elle confère toujours une certaine idée de l'élégance qui m'est propre. Et la femme ne peut pas ne pas être élégante. 

Altère Ego
Altère Ego

Février 2011 

 

Sculpture un peu atypique dont je ne sais pas encore si elle survivra ou si je la rejetterai. Nous verrons. Je l'ai passé au jus d'oxyde de cobalt mais le résultat n'est pas encore à mon goût. A suivre..

Goûter Ton Odeur
Goûter Ton Odeur

Février 2011

 

Sculpture assez grande en grès blanc chamotté. Je reviens à mes habitudes avec cette forme fuselée et voilée. De plus elle n'est pas autoporteuse. Elle contiendra les traces d'un poème personnel intitulé  Goûter Ton Odeur. En réalité c'est une chanson dont j'ai composé les paroles pour un groupe. Mais je ne sais pas si la musique sera un jour composée et si elle sera chantée... Sa vie s'arrêtera peut-être là ou bien elle connaîtra un succès mondial !!!! Quien sabe ?

Février 2011

 

Cette sculpture, de la même famille que Souffle Court,  contiendra les traces d'un poème personnel intitulé A Part. Elle est haute d'environ 40 cm. Faite en grès chamotté elle sera oxydée au cuivre mat avec peut-être un filet de lustre doré. 

Pour sa chair infusée d'ambre
Pour sa chair infusée d'ambre

15 décembre 2010.

 

Ma marque de fabrique est toujours là : le voile. Cette fois-ci il descend assez bas et confère à la sculpture une fluidité et une légèreté toute féminine. La différence : mes nouvelles sculptures sont auto porteuses. 

Nos belles d'une nuit
Nos belles d'une nuit

15 décembre 2010

 

Grande sculpture de 70 cm (limites du four). J'ai dû modifier la base parce que la sculpture était trop grande. Elle n'a rien perdu de sa superbe. Au contraire. Elle est mieux équilibrée. J'attends sa cuisson de façon à pouvoir l'enfumer ensuite dans mon propre four que je construirai quand le temps sera un peu plus clément.  

Gourde (toi même)
Gourde (toi même)

3 décembre

 

Mon dernier objet dont je ne connais pas encore la destination ni comment il sera fini. J'avance pas à pas. Je préfère ça aux pièces toutes préparées dans la tête. Mais parfois ça se passe autrement.... ça dépend de mon humeur. Ce que je sais : la partie craquelures sera lustrée au galet. Je vais faire un  trou au sommet et y poser  un cabochon. Je vais retirer le bandeau au bas de la sculpture. C'est tout !

22 novembre 2010

 

Nouvelle vie, nouveaux projets. La sculpture encore, mais aussi et pour l'instant avant tout, des objets en terre. Voici mes dernières créations. Elles ne sont pas très originales, mais j'y travaille. En particulier avec des projets d'objets fabriqués au tour, des objets à double parois, technique qui permet de créer de nouvelles formes, de jouer différemment avec le terre, les formes, par un jeu sur l'aberration visuelle entre l'intérieur et l'extérieur. Vous pouvez en voir un modèle terminé en bas et à droite de la photo. Je vous en présente également trois autres dans la galerie ci-dessous. Elles ne sont qu'à l'état de terre crue, mais elles promettent de belles choses si la suite se passe bien... Il ne me reste plus qu'à m'aménager un four pour le dégourdi (cuisson première) et un autre pour l'enfumage. Mais là aussi, je vais changer de cap.  Mais ce sera l'objet d'un autre article...

Vénus ailée
Vénus ailée

Premiers essais et brouillons pour ma nouvelle série inspirée des bouchons de radiateurs des voitures de luxe du type Rolls Royce et intitulée : Mascottes. 

Turban
Turban

13 janvier 2010

 

Voici à quoi pourront ressembler les nouvelles petites sculptures (en préparation de l'exposition PETITS FORMATS de Montmagny organisée par Art'M du 10 au 18 avril dont je suis invité d'honneur). Je n'en suis qu'au stade de la recherche. La base est une forme de toupie façonnée au tour. La cuisson se fera en raku nu.

D'autres recherches sont en cours de gestation :

associations bois carbonisé/ terre-papier.

Terre-papier sur armature métallique...

 

rendez-vous au prochain bulletin d'info. 

Petit matin de printemps
Petit matin de printemps
reste couverte
reste couverte
Pendu à tes lèvres
Pendu à tes lèvres
La route sereine
La route sereine
Grande dame
Grande dame
Frappée de mutisme
Frappée de mutisme
aux flancs des filles de grand hâle
aux flancs des filles de grand hâle
Je t'ai vue
Je t'ai vue
Vos forces délicates
Vos forces délicates
Vous laisserez
Vous laisserez
Poussières dorées
Poussières dorées
Tes pensées d'argile
Tes pensées d'argile
En attente de quoi
En attente de quoi
Caresser tes cheveux
Caresser tes cheveux
L'heure plus belle que celle
L'heure plus belle que celle
Heureux présage
Heureux présage
Filles d'ailes dans leur mue
Filles d'ailes dans leur mue
Femme seule sous les combles
Femme seule sous les combles
En marche sur les eaux
En marche sur les eaux
Besoin
Besoin
A la Houppelande
A la Houppelande
céramique, sculpture, terre, enfumage, raku
Angel