Hypothèse

La dernière sculpture faite avec une terre que je trouvais chez Bermann en région parisienne et que j'ai re humidifiée pour pouvoir la travailler. C'est une excellente terre qui accepte toutes les contraintes. Le poème que j'y ai intégré s'appelle "hypothèse", d'où le titre. Une face est craquelée et l'autre polie et comporte un tatouage en relief. Je travaille actuellement sur l'écriture dans la sculpture et je fais une exploration du tatouage que je considère comme un langage.